Hommage à un grand conférencier

Text

Claude au musée de Tobolsk à la table où fut rédigée la première carte de Sibérie (XVIIIe s.)

Image

Crédit photo : J.-N. Salomon, juillet 2010

Professeur émérite et chercheur à l’Institut de géographie et d'aménagement régional de l’Université de Nantes, vient de nous quitter à près de 89 ans. Mais avec lui, c’est également un conférencier exceptionnel qui disparaît. J’ai connu Claude Cabanne à l’occasion d’un jury d’une thèse portant sur la pêche artisanale de la côte ouest malgache. Très vite nous avons sympathisé car il était plein d’indulgence, tenant compte des nombreuses difficultés auxquelles se heurtait le thésographe malgache.

Dans les années 1990, il anima un groupe de travail sur la Russie au sein de l’Université de Nantes et effectua de nombreuses missions dans les régions littorales et rétro-littorales de la Russie, pays qu’il découvrit et pour lequel il voua une véritable passion au point qu’il apprit le russe. Claude était doué d’une mémoire prodigieuse (il n’oubliait jamais un texte qu’il avait lu !!!) et savait dès 5 ans lire, écrire et compter. Ses études furent brillantes (Normalien à St Cloud, puis agrégé) et sa curiosité naturelle du Monde le porta de nouveau vers la Russie. De Moscou à Mourmansk, Astrakhan à Vladivostok et au Kamtchatka, en passant par Sotchi, il a effectué de multiples missions, notamment dans les régions littorales et rétro-littorales de la Russie.

À la demande du croisiériste « Croisieurope », il accepta d’exercer ses talents à bord du Rimsky-Korsakov, navire qui reliait l’Irtych à l’Ob (Omsk-Salekhard), complété par un trajet ferroviaire Vorkuta (ancien goulag) – Moscou. Invité par lui, ce fut pour moi une révélation. Claude y fut éblouissant au cours de ses multiples conférences, parlant sans notes, et répondant aux questions des passagers sans erreurs. Je comprends pourquoi une fois à la retraite, il exerça ses talents de conférencier à la demande de multiples Croisiéristes, notamment en Méditerranée, en mer Rouge et aux îles Canaries.

Il est l’auteur de deux publications majeures : « La Russie aujourd’hui » en collaboration avec Vera Sedorova et Elena Tchistiakova (en 1997) et « La Russie, perspectives économiques et sociales » avec Elena Tchistiakova (2002), les deux chez Colin. Véritable tableau de bord de l'économie et de la société russe au début du 21e siècle, cet ouvrage offre les données plus récentes relatives aux enjeux de la Russie d'aujourd'hui et, ce qui est rare, sans subjectivité.

Illustrations

Claude au musée de Tobolsk à la table où fut rédigée la première carte de Sibérie (XVIIIe s.)

Claude au musée de Tobolsk à la table où fut rédigée la première carte de Sibérie (XVIIIe s.)

Crédit photo : J.-N. Salomon, juillet 2010

References

Electronic reference

Jean-Noël Salomon, « Hommage à un grand conférencier », Cahiers Nantais [Online],  | 2022, Online since 23 January 2023, connection on 22 June 2024. URL : http://cahiers-nantais.fr/index.php?id=1770

Author

Jean-Noël Salomon